ANDICAT – Rencontres nationales 2020

9 et 10 mars 2020 à Paris

Repères d’aujourd’hui et de demain pour l’emploi des travailleurs handicapés: le rôle des ESAT

Près de 300 délégués se sont retrouvés, malgré les mesures de sécurité concernant le Covid-19, en début de semaine à Paris pour les désormais traditionnelles Rencontres Nationales de l’Association qui regroupe un millier de directeur et Cadres d’ESAT en France !

En ouverture, Didier Rambeaux, le président d’ANDICAT, a évoqué le rapport de l’IGF-IGAS paru le 18 novembre 2019. Ce récent rapport reflète la réalité des ESAT et souligne le rôle indispensable du secteur protégé, sans lequel plus de 120 000 personnes handicapées seraient sans emploi et sans droits. Il reprend par ailleurs en partie les recommandations formulées par ANDICAT sur l’avenir des ESAT. Didier Rambeaux à néanmoins regretté la position du gouvernement sur le « tout inclusif », malgré les échos négatifs d’expériences étrangères, notamment au Royaume Uni.

Tous les intervenants n’ont cessé de mettre en valeur l’utilité sociale de ESAT, qui ne peut se résoudre à être mesurée sur le seul taux de sortie vers le milieu ordinaire, même si cet effort pourrait être encore plus soutenu.

Bénédicte Jacquey-Vazquez, inspectrice générale à l’IGAS, a répété que les ESAT donnent des opportunités d’emploi aux 95% des travailleurs en situation de handicap intellectuel et psychique qui risqueraient de se trouver sans emploi en milieu ordinaire et leur permettent ainsi un réel accès à la vie sociale et d’être inclus sans être à tout prix employés en milieu ordinaire de l’emploi.

Des exemples pratiques et innovants ont illustré ces nouvelles orientations et ouvertures vers l’environnement de proximité tout le long des 2 journées d’exposés.

L’éclairage européen a été apportés par des partenaires du réseau de l’ONG européenne ARFIE :

  • Présentation des avancées du projet européen «In-Cuba» (programme Erasmus +) par Raymond CECCOTTO, et Federico CAMPORESI (ARFIE – Bruxelles)
  • Des emplois valorisants et qualifiés – Films et Discussion par Christophe LESUISSE, Directeur général et Jérôme COLSON, Directeur des Ateliers (Tricentenaire – Luxembourg)
  • Projet d’une Boutique éphémère – Christophe LESUISSE et Catherine MANNARD (Ligue HMC – Luxembourg)

Les partenaires d’ARFIE n’ont pas manqué de tirer l’attention sur quelques points importants à prendre en compte dans la politique en faveur des personnes en situation de handicap :

  • Nuancer et préciser les terminologies quand on parle d’inclusion et de désinstitutionalisation : il faut promouvoir et faire des efforts pour augmenter les solutions alternatives proches de la communauté, favoriser davantage toutes nouvelles réponses de caractère inclusif, mais il faut garder les services « protégés » qui continueront à convenir à un certain nombre d’usagers ! Pour pouvoir garantir une autodétermination et un réel choix aux usagers, il faut garder la plus grande variété possible de réponses de services offerts. C’est d’ailleurs une des priorités annoncées par la Convention NU relative aux droits des PH
  • Impliquer les usagers et les familles dans les décisions à prendre dans les choix de vie qui les concernent directement : l’approche coproductive permet une mise en œuvre concrète pour atteindre ce but. Des résultats tangibles par rapport à cette démarche peuvent être consultés sur le site mis en ligne par ARFIE : co-production.eu
  • Pour accompagner et réussir ce changement de paradigme, il faut que 2 autres conditions soient remplies : a) la formation adéquate des professionnels et b) l’adaptation aux nouvelles exigences des organismes de formation et des managements des organisations qui proposent les services.

Raymond Ceccotto

 

Menu
X
This site uses cookies. If you continue to navigate in the site or scroll the page, you accept our cookies on your device. Accept